Les marques Touristiques de la Région Centre-Val de Loire

Les objectifs de la stratégie régionale de marques touristiques majeures

Chenonceau © SSevrin_CRTCentreValdeLoire

A la demande de la Région Centre-Val de Loire, le CRT a mené, en 2008, avec le cabinet Lancéa Développement, une étude préliminaire afin de définir une stratégie innovante de promotion touristique.
Cette démarche était en totale conformité avec les orientations de la Stratégie Régionale de Développement Touristique (2006 – 2010), à savoir :
a. capitaliser sur une politique de grands territoires touristiques pertinents
b. adopter une nouvelle approche du positionnement touristique
c. organiser la stratégie identitaire de la région dans une logique touristique

A la suite de cette étude, la Région Centre-Val de Loire a choisi de s’appuyer sur des marques « socles » existantes, pérennes et puissantes, pour bâtir avec ses partenaires une logique de gestion partagée desdites marques, dont elle est souvent co-propriétaire ou « actionnaire ». Ces marques sont au nombre de cinq et se partagent entre marques de destination («Val de Loire», «Touraine» et «Berry Province») et marques dites « produits » ou « d’usage » («La Loire à Vélo» et «Châteaux de la Loire»).

L’objectif de cette stratégie est, outre de définir et de mettre en œuvre une méthodologie commune en matière de gestion partagée des marques touristiques, de favoriser la capillarité entre les dispositifs au bénéfice de l’ensemble du territoire régional et de ses acteurs touristiques.
Aux côtés des cinq marques retenues, vitrines de notre attractivité, une attention particulière est également portée à la structuration et à la promotion des autres territoires de notre région (Perche, Sologne…) mais également des filières définies comme prioritaires par la Stratégie Régionale de Tourisme Durable (2011-2015) : art de vivre et oenotourisme, jardins, tourisme d’affaires, tourisme de nature, randonnée pédestre…

La stratégie régionale de gestion partagée de marques touristiques pertinentes a été adoptée le 13 novembre 2008 en Conférence Régionale de l’Economie Touristique (CRET).

La Stratégie Régionale de Tourisme Durable (2011 – 2015) en confirme par ailleurs la pertinence : « Investir fortement sur les cinq marques touristiques majeures et jouer la capillarité au bénéfice de l’ensemble des acteurs touristiques régionaux ».

Traduction de cette stratégie par le Comité Régional du Tourisme Centre-Val de Loire

ClosLuce © LdeSerres_CRTCentreValdeLoire
  •  une nouvelle approche de la promotion : elle a conduit à la concentration des stratégies d’acquisition d’audience sur les dispositifs web dédiés aux cinq marques majeures, ainsi qu’au choix d’internet et de la presse comme espaces privilégiés de concrétisation et de capillarité.
  • une nouvelle approche de l’organisation : tous les leviers ont été actionnés en interne, qu’il s’agisse de management de projets, de formation des équipes, de développement ou de coordination technologique. Des interlocuteurs ont, par ailleurs, clairement été identifiés : il s’agit en premier lieu des six CDT / ADT. Mais c’est bien l’ensemble des acteurs régionaux institutionnels, privés ou publics du tourisme ainsi que des institutions hors région, telles que l’Agence régionale des Pays de la Loire, qui agissent de concert et à l’initiative de la Région Centre-Val de Loire, à travers sa Direction du Tourisme et son CRT.
  • une nouvelle approche de la production : elle induit la coordination des plans d’actions avec les partenaires publics et privés ainsi que la mutualisation des investissements.

Cette nouvelle stratégie confirme les orientations opérationnelles prises par le CRT depuis de nombreuses années et impose un changement radical de posture : passer d’une marque générique « ombrelle » (en l’occurrence « région Centre-Val de Loire »), c’est à dire « coiffant » les autres, à cinq marques « socles » faisant office d’appel pour l’ensemble de la destination au nom du principe de capillarité.